Créer des synergies entre acteurs dans l’Allier

Version imprimableVersion imprimable

Information du réseau

Deux réunions d’échanges ont été co-organisées en janvier, en visioconférence, par le Département de l’Allier et RESACOOP.
 
La première rencontre concernait les trois associations partenaires du Département dans le cadre de la mise en œuvre de ses coopérations décentralisées au Sénégal, au Mali et en Mongolie. Ayant rarement l’occasion d’échanger ensemble, ces associations ont pu identifier leurs complémentarités et partager des problématiques communes, au-delà de leur « géographie » respective.
 
La deuxième rencontre a réuni les acteurs associatifs ayant répondu à l’appel à manifestation d’intérêt proposé par le Département, dans le cadre de l’expérimentation d’un fonds de soutien aux microprojets, conduite par RESACOOP, en partenariat avec l’Agence des microprojets (AMP) et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle visait à dialoguer avec les associations lauréates pour identifier des pistes d’amélioration du dispositif et envisager les modalités d’accompagnement des porteurs de projets.
 
Plusieurs constats ressortent des échanges.
Tout d’abord, comme cela a été constaté dans les pays du G5 Sahel, l’impossibilité d’aller dans sur le terrain conduit les associations françaises à s’appuyer davantage sur les partenaires et acteurs locaux. De manière générale, les flux relationnels se sont plutôt intensifiés grâce à une plus grande utilisation des outils numériques, constatée globalement depuis le début de la crise sanitaire.
Gros point noir cependant : une démobilisation des bénévoles français, soit pour raisons de santé, soit par baisse de la motivation et lassitude, du fait des difficultés à se rencontrer ou à réaliser des activités concrètes et en présentiel. D’où l’importance de continuer à créer des espaces de concertation qui permettent de renouer des liens et de se projeter dans l’avenir.
 
validité de l'information : 
Lundi, 8 Mars, 2021