Fonds d’appui à la coopération décentralisée franco-libanaise 2019-2021 - Troisième tranche

Version imprimableVersion imprimable

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, mais également l’Ambassade de France au Liban, le Comité des Maires Libanais, et Cités Unies Liban/Bureau Technique des Villes libanaises, annonce l’ouverture de l’appel à projets triennal (3ème tranche) dans le cadre du dispositif d’appui spécifique à la coopération décentralisée franco-libanaise, afin de soutenir les projets des collectivités françaises et libanaises visant au renforcement des capacités à la gouvernance territoriale du 14 décembre 2020 au 16 mars 2021 minuit pour toutes les collectivités.

Les collectivités territoriales françaises sont invitées à déposer leur projet à partir de fin janvier jusqu’au 16 mars 2021 à l’adresse suivante : www.cncd.fr. En attendant, un formulaire de candidature en version Word est disponible afin de les aider à préparer les réponses avant le dépôt en ligne.
 
 

Pour qui? 

L’appel à projets s’adresse aux collectivités territoriales françaises et libanaises et aux groupements de collectivités afin de recevoir des projets, qui pourront être cofinancés s’ils sont sélectionnés, dans le cadre d’un partenariat de coopération décentralisée.
Dans tous les cas, la maîtrise d’ouvrage doit être assurée par une ou plusieurs collectivités territoriales françaises ou groupements. La maîtrise d’œuvre peut être déléguée, par exemple, à une association ou à une entreprise. Toutefois, le projet doit impliquer directement les collectivités territoriales dans leurs compétences ou leurs capacités à mobiliser les acteurs de leurs territoires en partenariat avec une autre autorité locale. Un projet ne peut être retenu si la collectivité qui le soumet ne joue qu’un rôle de bailleur.
 

Pour quel projet? 

Les thèmes prioritaires : 
1. la gestion des services des collectivités locales : le renforcement des capacités nécessaires par la formation permettant d’améliorer l’efficacité et la qualité des services publics concernés.
2. le développement économique local,
3. la jeunesse et la formation professionnelle des jeunes, 
4. la culture et le patrimoine,
5. le développement durable : environnement et gestion urbaine,
6. l’action sociale.
7. la gestion de la crise sanitaire : hygiène, santé, organisation du travail, télétravail, communication avec les populations ;
8. l’agriculture et l’alimentation : organisation du travail dans des filières agricoles, production et commercialisation ;
9. l’appui social : soutien aux personnes en difficulté ou isolées, aux personnes vulnérables (femmes et enfants battus, handicapés), enseignement à distance.
 
La durée d’exécution du projet sera d’une année, selon la date à laquelle il est déposé et les exigences de son programme d’actions ; soit, dès l’acceptation de ce dernier par le comité de sélection
 
Réciprocité entre les territoires
Les projets éligibles devront présenter des garanties de bonne réciprocité au bénéficie des populations des collectivités partenaires de France et du Liban.
 
Egalité femmes-hommes et jeunesse
Les dossiers qui montreront une implication équilibrée des femmes et des hommes dans leur élaboration seront prioritairement retenus. Par exemple, un équilibre des genres sera demandé dans le cadre d’invitations à des séminaires.
Un focus devra être fait sur les effets positifs du projet sur les jeunes, en particulier en ce qui concerne le lien avec leur insertion sociale et professionnelle.
 

Quelle dotation ? 

1. Apport de la partie française
Le cofinancement accordé par la DAECT peut aller jusqu’à 50% du montant du projet.
Les dépenses de valorisation des collectivités territoriales françaises, notamment les salaires des cadres territoriaux des CTF, ne pourront pas dépasser 50 % de leur contribution.
 
2. Apport de la partie libanaise
La ou les collectivités libanaises participeront dans la mesure de leurs possibilités.
Cet apport est, en outre, un gage d’appropriation et d’efficacité de l’aide.
 

Pour candidater 

L’appel à projets sera ouvert le 14 décembre 2020 et les projets pourront être déposés « au fil de l’eau » jusqu’au 16/03/2020 pour la 3ème tranche concernant l’ensemble des collectivités territoriales.
 
Concernant les collectivités territoriales françaises :
Concernant les collectivités territoriales françaises, le dépôt des dossiers sera effectué en ligne par la territoriale locale française chef de file, selon la procédure dématérialisée, sur le portail de la coopération décentralisée, à l’adresse www.cncd.fr. Aucun dossier ne sera accepté sous format papier.
En cas de difficulté dans la procédure de dépôt en ligne, les CTF pourront contacter : secretariat.dgm-aect@diplomatie.gouv.fr
 
Les CTF sont invitées à prendre le plus en amont possible tous les contacts nécessaires auprès de l’Ambassade de France à Beyrouth : agnes.de-geoffroy@diplomatie.gouv.fr
 

Plus d'informations : 

 
Contact :
Anne-Marie Reingold, Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales : anne-marie.reingold@diplomatie.gouv.fr
 
Date limite : 
Mardi, 16 Mars, 2021
Thème: 
Coopération décentralisée
Date de mise à jour : Mercredi, 16 Décembre, 2020