Humatem, appuyer l’équipement médical des pays en développement

Version imprimableVersion imprimable

Humatem est une ONG de Haute-Savoie qui a célébré ses 20 ans en 2019. Spécialisée dans la coopération biomédicale solidaire, elle est en relations officielles avec l’OMS depuis 2015.

Sa mission : promouvoir les bonnes pratiques de don de matériel médical auprès des acteurs de la solidarité internationale (SI) et les bonnes pratiques de gestion des technologies médicales auprès des acteurs de santé des pays en développement.

L’association Humatem est née en 1999 d’un constat alarmant : trop souvent, les équipements médicaux envoyés vers les pays en développement étaient soit inutiles, soit inutilisables dans de bonnes conditions (mauvais état du matériel, approvisionnement difficile en accessoires et consommables, manque des manuels d’utilisation et de formation des personnels locaux). 

A partir de l’idée initiale de concevoir une base de données des matériels médicaux réformés, l’association - accompagnée à ses débuts par RESACOOP -  a évolué pour diversifier ses actions et répondre aux besoins identifiés : envoi de matériel adapté aux besoins, capacités et contraintes du terrain, formation du personnel technique en charge de la maintenance du matériel sur place, mise à disposition de documents-ressources ou encore actions de sensibilisation aux bonnes pratiques. 

Les acteurs de la coopération et de la solidarité internationale souhaitant s’engager dans des projets d’appui à l’équipement médical de structures de santé dans des pays en développement peuvent solliciter Humatem pour un accompagnement méthodologique, bénéficier de dons de matériel médical ou pour des missions de terrain. A ce jour, l’association accompagne une trentaine de porteurs de projet, dont cinq en Auvergne-Rhône-Alpes. 

Humatem les informe notamment sur l’importance d’une démarche co-construite et bilatérale qui s’appuie sur les besoins réels du terrain et exprimés par les partenaires locaux. Il est également indispensable de prendre en compte les aspects logistiques et techniques : le coût de l’expédition du matériel, le coût et la possibilité de maintenance, les solutions locales d’approvisionnement en accessoires et consommables… mais aussi de s’assurer que le don de matériel n’interfère pas avec des marchés économiques locaux. 

Structure ressource, Humatem participe régulièrement à des actions de sensibilisation ou de formation sur le terrain. Ainsi, en décembre dernier, deux ingénieurs biomédicaux se sont relayés à  Kinshasa (République Démocratique du Congo) pour former une vingtaine de techniciens hospitaliers à la maintenance de divers équipements médicaux tandis que la directrice de l’association intervenait à Tunis (Tunisie) lors du colloque "Plaidoyer pour les bonnes pratiques de dons d'équipements médicaux” organisé par l’ONG Tunisiens des 2 Rives. 

Humatem vient de démarrer une collaboration avec le consortium Memisa au Burundi. Dans le cadre du programme Twiteho Amagara, cofinancé par l’Union Européenne, Humatem sera ainsi impliquée ces deux prochaines années dans diverses actions de sensibilisation et d’information auprès de décideurs de santé sur la gestion des équipements biomédicaux, son intérêt économique et son impact sur la qualité des soins. L’ONG contribuera également au renforcement des capacités des techniciens hospitaliers via la réalisation de plusieurs sessions de formation à la maintenance des équipements médicaux.  
 

 En tant qu’ONG-support, Humatem est à l’écoute de toutes les structures régionales ou nationales qui souhaitent développer un projet de coopération internationale dans le domaine de l’équipement médical.

> http://www.humatem.org/

 

Anne-Sophie Pouget, chargée de projets de coopération
Mélanie Amrouche, ingénieure biomédicale

 

NDLR : Cet article est la version complète du "Parole d'acteur" en Une du numéro 96 de la Lettre de RESACOOP.