Le GIP resacoop

Version imprimableVersion imprimable

 

RESACOOP, le Réseau Auvergne-Rhône-Alpes d'appui à la coopération internationale

 
RESACOOP conseille et accompagne les organisations de la région Auvergne-Rhône-Alpes engagées dans des actions de coopération et de solidarité internationale avec les pays d’Afrique, d’Amérique du Sud, d’Asie et d’Europe de l’Est. Tout à la fois centre de ressources et « service public » de la coopération internationale, RESACOOP offre un espace de rencontres et de dialogue, ouvert à tous les habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes.
 
Depuis le 1er juillet 2017, RESACOOP a repris les activités du réseau CERAPCOOP et a étendu ses services sur l’ensemble de la nouvelle grande région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le prolongement du processus de réforme territoriale. Afin de privilégier la proximité avec tous les acteurs régionaux, dans la continuité des actions engagées, RESACOOP dispose de deux sites : l’un à Lyon (siège), l’autre à Clermont-Ferrand.
 

Les objectifs

Créé en 1994 à l'initiative de la Préfecture de région Rhône-Alpes et du Conseil régional Rhône-Alpes, au lendemain de la reconnaissance légale de la coopération internationale des collectivités territoriales par l’État français, RESACOOP vise deux principaux objectifs :
  • Contribuer au développement et à l’amélioration qualitative des actions de coopération internationale, conduites en Auvergne-Rhône-Alpes ;
  • Mobiliser et associer l’ensemble des acteurs régionaux dans le cadre d’actions de sensibilisation et d’ouverture à l’international des habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Un statut original

En 2006, RESACOOP devient un groupement d’intérêt public (GIP) avec 14 membres fondateurs. Aujourd’hui, le GIP compte 28 membres de statuts très variés (État, collectivités locales, associations, collectif, centres de formation et université, établissements publics) :
 
L’État, représenté par la Préfecture de région Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les Départements de l’Ardèche et de l’Isère, la Métropole de Lyon, Annemasse Agglo, la communauté de communes de Faucigny-Glières, la Ville de Chambéry, la Ville de Grenoble, l’Université Grenoble Alpes, les Hospices civils de Lyon, Agronomes et vétérinaires sans frontières (AVSF), l’association Ardèche Drôme Ouro Sogui Sénégal (ADOS), le Centre international d’études pour le développement local (CIEDEL), l’Institut Bioforce, Handicap International (HI), Humacoop, le Collectif des organisations de solidarité internationale issues des migrations d’Auvergne-Rhône-Alpes (COSIM), Culture et développement, Forum réfugiés - Cosi, Groupe urgence réhabilitation développement (URD), Pays de Savoie solidaires, le Service de coopération au développement (SCD), Solicoop42, la Ville de Clermont-Ferrand, l’Université Clermont Auvergne, le Département de l’Allier et la Ville de Cusset.
 
Les membres du GIP assurent le pilotage politique de RESACOOP, contribuent financièrement à son fonctionnement et mettent expertises et compétences au service de la communauté des acteurs régionaux. La présidence du conseil d’administration est actuellement assurée par Alain Berlioz-Curlet, Conseiller régional à la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Le Conseil d'Administration se réunit trois à quatre fois par an. Le Président du conseil d'administration du GIP RESACOOP est élu tous les deux ans.
 

Pourquoi un Groupement d'intérêt public ?

Dans la phase de lancement et à titre expérimental, RESACOOP a été mis en place sous forme de programme. Son animation et sa gestion ont été confiées au CIEDEL, institut universitaire spécialisé en ingénierie du développement local. Un comité technique composé des bailleurs de fonds (État et Région Rhône-Alpes) et du CIEDEL assuraient le pilotage général.

Devant l'intérêt grandissant suscité par les activités de RESACOOP auprès des acteurs régionaux, les membres du comité technique ont souhaité associer d'autres organisations à la définition des orientations de RESACOOP et donner des nouveaux moyens de développement au Réseau. Ceci nécessitait l'acquisition d'un statut juridique propre.

Des missions élargies

À travers sa structuration en GIP, RESACOOP réaffirme sa vocation d'inscrire la coopération au développement et l'implication des habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes à l'international dans une démarche de progrès, comme en témoigne son objet :

« Contribuer au développement et à l'amélioration qualitative des actions de coopération internationale conduites en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le domaine de la coopération décentralisée, non gouvernementale ou autre.

En particulier, le GIP cherchera à mobiliser et associer les différents types d'acteurs (collectivités locales, ONG, organismes privés ou publics), dans le cadre d'actions innovantes et d'actions de sensibilisation des habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes à la coopération et aux relations internationales. »

Cet objet se traduit par un élargissement des missions de RESACOOP autour des 5 points suivants :

  • Mettre à disposition des informations qui contribuent au développement de la coopération en Auvergne-Rhône-Alpes,
  • Mettre à disposition des acteurs de la coopération des références, appuis et outils méthodologiques et de formation,
  • Favoriser le partage et l'échange d'informations, susciter et accompagner les échanges d'expériences et de compétences,
  • Soutenir l'élaboration de programmes concertés entre les acteurs de la coopération en Auvergne-Rhône-Alpes
  • Capitaliser et diffuser les expériences de coopération internationale menées en Auvergne-Rhône-Alpes,

Des activités et des services à votre disposition

En dehors des formations, les services proposés par RESACOOP sont gratuits et s'adressent prioritairement aux organisations et habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Des dispositifs similaires existent dans d'autres régions françaises et sont à la disposition des acteurs locaux.

À travers ses partenariats, RESACOOP assure l’interface entre niveau national et niveau local. Il participe activement au réseau des réseaux régionaux multi acteurs de la coopération internationale (RRMA), soutenu par le ministère de l’Europe et des affaires étrangères. Afin d’être au plus près des acteurs du territoire, il développe et anime un maillage régional d’organisations départementales qui relaient ses activités au niveau local, notamment en direction des publics jeunes

Tout sauf un club !

Au delà de cette nouvelle configuration, RESACOOP reste avant tout l'espace « coopération internationale » de toutes les organisations de Auvergne-Rhône-Alpes et continue à proposer les mêmes types de services qu'auparavant, avec le souci constant d'en améliorer la prestation.

Les organisations membres du GIP apportent des moyens humains et financiers pour contribuer au développement des activités de RESACOOP. Selon leurs centres d'intérêt, ils collaborent à des groupes de travail spécifiques auxquels sont également associées d'autres structures de la région, en fonction de leur intérêt et des compétences dont elles disposent.

L'ensemble du programme de travail de RESACOOP est animé et géré par une équipe technique de 9 personnes, dont une partie est détachée par le CIEDEL (Centre international d'études pour le développement local).

région auvergne rhône-alpes

  logo PrefectureRA

ardeche  isere  Annemasse agglo cc faucigny glieres  logo GrandLyon  logo Grenoble  logo Chambery      logo université grenoble alpes  logo Ciedel       solicoop42       cosim auvergne rhone-alpes logo AVSF logo Handicap International   service de cooperation au developpement  groupe urd forum refugies cosi   culture et developpement     logo Humacoop