Mobilité internationale : quelle plus-value pour l'employabilité des jeunes

Version imprimableVersion imprimable

 

 

Un engagement en solidarité internationale : un atout à valoriser sur le marché de l'emploi

Échanges universitaires, séjours linguistiques, voyages, stages professionnels… De plus en plus de jeunes ont aujourd’hui une expérience à l’international. Parmi eux, certains décident de s’engager dans le domaine de la solidarité internationale (SI) auprès des populations des pays d’Afrique, d’Amérique Latine, d’Asie et d’Europe de l’Est.
 
Face à l’augmentation et à l’hétérogénéité des demandes d’information, d’orientation et d’accompagnement des publics jeunes (16-30 ans) souhaitant s’impliquer dans des projets de SI, RESACOOP (Réseau Auvergne-Rhône-Alpes d’appui à la coopération internationale) oeuvre depuis les années 2000 pour leur fournir un appui de qualité et de proximité. Ceci se traduit par la mise en réseau et le travail conjoint de différents acteurs : collectivités locales, associations de SI et structures de l’éducation non formelle. Si l’accompagnement au départ est une démarche nécessaire pour la réussite des projets, l’accompagnement au retour est d’autant plus important pour permettre aux jeunes de valoriser au maximum leur expérience de mobilité.
 
Quels changements peut-on constater chez un jeune après une expérience dans un pays du « Sud » ? Son regard et sa perception du monde ont-ils évolué ? Quelles nouvelles compétences a-t-il acquises ?
 
En partant du constat qu’une expérience dans ces pays influence le parcours de vie au niveau personnel et professionnel, RESACOOP Auvergne-Rhône-Alpes et le Réseau Jeunesse et Solidarité Internationale en Rhône-Alpes (RJSI –RA), ont décidé d’explorer la problématique de l’accès à l’emploi des jeunes revenant d’une mobilité solidaire.
 
Comment les jeunes valorisent-ils leurs expériences de mobilité lors de leur recherche d’emploi ? Ces expériences sont-elles une plus-value aux yeux des employeurs ?
 
RESACOOP Auvergne-Rhône-Alpes a bénéficié d’un financement dans le cadre du dispositif « Forum des acteurs et des initiatives de valorisation des engagements (FAIVE) » de France Volontaires pour mener une réflexion sur la reconnaissance d’un engagement en solidarité internationale dans les milieux professionnels et sur les pratiques de valorisation des expériences lors du retour de l’international.
 
Une démarche en deux étapes
Pour explorer la problématique de l’employabilité des jeunes de retour d’une expérience de mobilité solidaire, deux activités ont été mises en place :
1 – Une étude a été réalisée auprès de jeunes sur leur parcours d’accès à l’emploi au retour d’une expérience en mobilité internationale.
2 – Un atelier d’échange a été organisé le 11 avril 2017 avec pour objectif d’initier un dialogue entre entreprises et acteurs de l’accompagnement jeunesse.
 
Ce livret propose une restitution des résultats de l’étude réalisée et des échanges afin d’identifier des pistes d’actions pour la suite.
 
 
Ce document a été réalisée par RESACOOP dans le cadre de l’initiative « Valorisation de l’impact des volontariats et stages à l’international sur le développement des compétences des jeunes rhônalpins » soutenue par le Forum des Acteurs et des Initiatives de Valorisation des Engagements volontaires et solidaires à l’international – FAIVE de France Volontaires

 

Type de document:

Thèmes: