Quelques nouvelles du terrain...

Version imprimableVersion imprimable

Dernière mise à jour
(le 27 mai 2020 )

  • Santé Diabète travaille sur des actions de plaidoyer à l'international et dans les pays où l'association intervient (Mali, Comores et Burkina Faso) et développe des actions particulières au bénéfice des personnes à risque atteintes de diabète, par exemple au Burkina Faso une campagne de prévention par sms et des télé-consultations pour ces mêmes patients sont en cours d'organisation. Des actions afin de préserver la chaîne d'approvisionnement en insuline et d'éviter toute rupture ont également été mise en place. Début juin, un séminaire autour du diabète et de la covid-19 sera également proposé. >>> en savoir plus
  •  
  • La Métropole de Lyon
    La Métropole de Lyon a débloqué une aide d’urgence de 300 000 euros est allouée pour soutenir les associations et organisations non gouvernementales qui œuvrent dans la lutte la covid-19 dans les pays/zones de ses partenariats. Cette aide sera destinée à l’achat de matériels, d’équipements sanitaires ou de produits alimentaires, de soutien scolaire pour les étudiants ou les centres de formation mais aussi en soutien aux commerçants et entreprises locales en difficulté. Une quinzaine d’actions a été identifiée à Erevan (Arménie), Ouagadougou (Burkina Faso), Addis Abeba (Éthiopie), en Tunisie ou encore avec les associations Cité Unies France, Bioforce, Bioport et Enda pour le soutien à différents fonds ou programmes d’urgence en Afrique de l’Ouest, Haïti ou encore Handicap International pour soutenir leur programme « Safe Intervention stratégie » dans plusieurs pays. >>> en savoir plus
  • Le Conseil départemental de l'Isère
     

     

    Du côté des diasporas ... 

    Des associations issues des diasporas (notamment africaines) se mobilisent aussi pour accompagner et soutenir leurs régions d'origine là bas. Cela passe entre autre par des collectes de fonds au sein des communautés. 

     

    L'AMAF a mis en place des actions pour soutenir ses partenaires au Congo où les populations confinées n'ont plus accès à leurs moyens de subsistances habituels. 
    L'association a donc lancé une collecte qui permettra à ses partenaires locaux d'aider les populations à se nourrir, mais également d'appuyer l'acquisition de matériel médical, le système de santé local étant précaire. 
    >>> en savoir plus

    Les associations Action pour la Promotion Rurale en République Centrafricaine (APR-RCA) et ACCESS SOLIDARITE unissent leurs forces pour la lutte contre le COVID-19 en RCA. Leur objectif? Organiser la fabrication locale de masques et leur distribution, fournir des kits de lavage des mains et construire un bâtiment pour l'accueil des personnes testées positives. >>> En savoir plus 

    Si vous êtes une association issue des diasporas et que vous avez mis en place des actions dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, n'hésitez pas à nous en faire part en nous envoyant un message

     

    Le département garde le contact avec ses trois territoires de coopération au Sénégal et en Arménie malgré l'annulation de plusieurs déplacements prévus ainsi que celle de plusieurs événements culturels programmés au Sénégal. D'autres manifestations sont maintenues à partir de l'automne si la crise sanitaire est suffisement résorbée d'ici là. 
     

  • L'institut Bioforce
    L'Institut Bioforce et ses partenaires locaux organisent des opérations de sensibilisation et formation de réponse à la crise sanitaire en Centrafrique. Près de 151 organisations de la société civile ont déjà bénéficié du dispositif et sont désormais pleinement en mesure de transmettre les messages clés de prévention. Du matériel a également été procuré à ces dernières et la Maison des Services de la Société civile a lancé un appel à projet pour attribuer des financements aux OSC désireuses de mener des actions de réponse à la crise du COVID. Les OSC sélectionnées bénéficieront d’un appui conseil et accompagnement dans la mise en œuvre de leur projet par des spécialistes en Santé, Hygiène et Assainissement et en cohésion sociale. >>> En savoir plus
    L'institut Bioforce a également mis en place une plateforme d'apprentissage en ligne afin de permettre l'autoformation des publics sur les bonnes pratiques de prévention et de contrôle du virus. >>> en savoir plus
  • Lagazel
    Lagazel est une PME ligérienne née d’un but précis : apporter de la lumière à ceux qui en ont besoin.
    L'entreprise a développé son activité autour de la création de lampes solaires accessibles et produites localement en Afrique, favorisant ainsi l’économie circulaire et développant une filière de retraitement local de certains composants. Depuis  quelques années, l'entreprise entretient un partenariat avec Entrepreneurs du monde. 
    Sur le terrain, les équipes restent mobilisées pour assurer l'approvisionnement en lampes et kits solaires, tout en prenant les mesures de protection nécessaires pour ses salariés, et dans le but de ne pas aggraver la précarité énergétique face à la crise sanitaire engendrée par l'épidémie. 
  • SMARA

    covid 19 bf chambéry international

  • En tant qu’acteur sanitaire majeur dans la région de Tombouctou au nord du Mali depuis plus de 30 ans, SMARA va déployer dans les prochaines semaines des actions d’urgence bien ciblées afin de limiter la propagation du virus. Cette région déjà extrêmement fragilisée par un contexte sécuritaire difficile est d’autant plus vulnérable à cette crise sanitaire. Les besoins actuels non couverts  par le plan de riposte régional sont au niveau communautaire et villageois. Nous allons déployer dans les prochains jours des actions de sensibilisation, de formation des relais communautaire, des formations du personnel de santé dans les centres de santé communautaire et de référence du district au niveau du district de Niafunké  et de la ville de Tombouctou. La dotation en matériels de protection est également prévu. Ces actions ont pour objectif d’atteindre une population totale de 334 408. La capacité de réaction de Smara est immédiate grâce à son équipe opérationnelle sur place et à sa grande connaissance de la zone et expertise développées depuis plus de 30 ans.
    >>> En savoir plus

 

 

Précédemment... 

  • Chambéry solidarité internationale et Chaponost Gon Boussougou donnent des éléments sur la situation au Burkina Faso qui doit faire face au coronavirus dans un contexte alimentaire déjà fragilisé dans le Nord du pays. A l’écoute des collectivités partenaires sur place, le soutien apporté concerne notamment la diffusion de messages de sensibilisation et la transmission des gestes barrières adéquates… http://www.chambery-ouahigouya.com/le-coronavirus-nepargne-pas-le-burkina-faso/
    Dans sa dernière newsletter, le Comité de jumelage Grigny-Koupela confirme aussi par deux témoignages sur place les inquiétudes des populations sur les conséquences économiques que cette crise sanitaire pourrait avoir sur le territoire, http://portailsolidarites.fr/grigny-koupela/

  • Les coopérations du Département de la Savoie animées par Pays de Savoie solidaires s'adaptent à la situation et restent à l'écoute de leurs partenaires sur des besoins spécifiques. La concertation pluri-acteurs début avril a pu s'enclencher à Bignona au Sénégal et a permis l'élaboration d'un plan d'actions départemental. Celui-ci cible en priorité les familles les plus vulnérables du département de Bignona avec lesquelles un travail particulier d'accompagnement était déjà en cours dans le cadre du programme de coopération “Action Sociale de l’Autre”. La mise en œuvre opérationnelle du plan d'actions Covid-19 repose sur les relais habituels avec lesquels la coopération est régulièrement en lien, à savoir les relais sociaux, les relais communautaires et les relais jeunes. Ces plans d'actions portent principalement sur : des campagnes d'information et de sensibilisation aux gestes barrières, le renforcement des points d'eau de lavage des mains, la protection et formation des équipes de santé et l'équipement du personnel sanitaire en matériel de protection.
    Après un travail de priorisation, les autres programmes du Département et de Pays de Savoie solidaires se poursuivent également (promotion de l'hygiène, développement de l'offre d'assainissement, gestion des déchets, énergie solaire, insertion économique et développement des filières porteuses, gestion durable des forêts, programme AnimaTerre jeunesse, projets éducatifs et citoyens, ...) en prenant les mesures de protections nécessaires.
    Pays de Savoie solidaires propose aussi de recenser sur le territoire de la Savoie les initiatives mises en place par les associations de solidarité internationale : pour cela, les acteurs sont invités à envoyer un mail à romain.ferrut@paysdesavoiesolidaires.org

  • Agronomes et vétérinaires sans frontières - AVSF - mène des programmes de sécurité alimentaire dans de nombreuses régions du monde. Les équipes témoignent de la situation dans le milieu rural et agricole.
    One Health, une approche-clé pour faire face aux crises futures Image principale"Comme en France, les paysans vont aux champs et les éleveurs s’occupent de leurs troupeaux. Et plutôt bonne nouvelle pour l’instant : même si leur vie sociale, leur gouvernance et l’animation de leurs activités sont parfois perturbées par les restrictions de rassemblement et réunion, jusqu’à présent la grande majorité des coopératives et organisations professionnelles poursuivent leurs activités de gestion des territoires, de collecte, transformation et livraison de produits agricoles et d’élevage sur des marchés locaux et internationaux. Les équipes AVSF continuent d’accompagner et conseiller les organisations, même à distance par du conseil technique téléphoné a minima, et à effectuer les transferts financiers dans le cadre des projets en cours. Elles utilisent aussi tous les canaux pour participer à la sensibilisation, sur le covid-19, comme par exemple, en utilisant les systèmes d’alerte pastoraux au Nord du Sénégal initialement mis en place par AVSF pour prévenir les risques de sécheresse, de feux, etc."

    Leurs observations expriment aussi plusieurs difficultés face aux premières perturbations sur les marchés locaux et régionaux qui commencent à affecter plusieurs producteurs.trices (par ex. maraîchers) dans les pays où les mesures de restriction sont les plus fortes ou mieux appliquées et qui pourraient s'intensifier.
    "La production agricole vivrière et d’élevage pourrait souffrir de difficultés d’accès aux intrants en particulier (accès à l’herbe et fourrages déjà difficiles pour des éleveurs sahéliens, etc.) et les organisations économiques paysannes pourraient très prochainement rencontrer des difficultés de ventes de leurs produits (non-vente ou à perte) qui risquent de mettre certaines d’entre-elles en situation financière périlleuse, et avec-elles tous leurs membres. Une crise alimentaire sérieuse qui suivrait la pandémie n’est donc pas à écarter, sans compter sur une possible spéculation à envisager sur certains produits importés. »
    Enfin, presque partout, on observe des premiers mouvements d’exode urbain (retour dans les campagnes) là aussi où les restrictions dans les grandes villes sont les plus fortes.
    AVSF s'engage donc pour accompagner au mieux et faire face à ces évolutions dans un contexte où la prévisibilité est particulièrement difficile : notamment par le soutien de la production alimentaire et des organisations agro-pastorales affectées par la pandémie.
    https://www.avsf.org/fr/posts/2437/full/one-health-une-approche-cle-pour-faire-face-aux-crises-futures
     

  • Ardèche Drôme Ouro Sogui Sénégal – ADOS Valence anime le programme de coopération du Conseil départemental de l’Ardèche, du Conseil départemental de la Drôme, de la Ville de Valence, et de Valence Romans Agglo. L'association continue ses actions en cours au Sénégal malgré le contexte : la mise en place de magasins de stockage dont le 1er est en fonctionnement, principalement dédié à la production d’oignons pour les entrepreneurs de Bokidiawé, le second en cours de finition est en attente de la livraison des équipements métalliques.

  • yop crealab cote d'ivoireEn Côte d'Ivoire, YOP.Crealab, le tiers-lieu innovant basé à Yopougon et ses partenaires se mobilisent depuis le début de la crise sanitaire pour apporter leur contribution à la lutte contre le coronavirus, à travers des initiatives collectives et communautaires, ainsi que la mobilisation de plusieurs expertises. Né de la coopération de plusieurs acteurs de la société civile et de la Mairie de Yopougon, le YOP.Crealab est le premier « tiers lieu » pluridisciplinaire du genre et taille en Côte d’Ivoire et en Afrique - https://www.culture-developpement.asso.fr/non-classe/yop-crealab-1-an-deja/. Lancé en 2019 par Culture et développement avec le soutien de l'AFD, cet espace représente 2000 m2 mis à disposition par la Mairie de Yopougon de fablab, incubateur, recycleriez, coworking et espace communautaire.
    "En mobilisant la diversité des communautés investies dans le projet, des makers aux associations de professionnels de divers corps de métiers en passant par de jeunes bénévoles, YOP.Crealab est fermement engagé dans la lutte contre le coronavirus en Côte d’Ivoire, répondant ainsi à sa manière à l’appel du chef de l’Etat Alassane Ouattara, à la contribution de tous à l’effort du gouvernement. Ce centre de création et d’innovation ouvert aux jeunes de la commune de Yopougon a lancé, mercredi 1er avril 2020, une campagne contre le Covid-19, dénommée : Je me protège, je te protège : et toi ?".
    Au programme : Atelier de confection de masques lavables, Atelier de confection de solutions Hydro-alcooliques et de savons, Atelier de confection de dispositif de machine à laver les mains low tech (à partir de matériaux recyclés), Actions de sensibilisation générale sur le virus et d'autres actions à venir comme des interventions dans les entreprises sur la protection des salariés et la RSE, des proposition de solutions en fabrication numérique.

  • Le Conseil départemental de l'Allier reste mobilisé avec ses partenaires au Mali (Cercle de Niafunké), en Mongolie (Province de l'Uvurkhangaï) et au Sénégal (Département de Mbour). Le travail sur la recherche de financement continue d'avancer : projet d'appui à la mise en oeuvre d'activités de développement du Cercle de Niafunké" au Mali, projet d'appui au développement de la Province de l'Uvurkhangaï sur l'axe "santé-nutrition-handicap" pour la Mongolie. Le service coopération mobilise également les acteurs locaux pour avoir leurs témoignages de gestion de la crise sur leurs territoires partenaires.

  • La Ville de Grenoble assure une veille de la situation de toutes nos villes partenaires, privilégiant l'échange de pratiques, le suivi des projets en cours notamment en matière de santé et poursuit son travail de recherche de financements extérieurs pour ses programmations à venir.

  • Handicap International adapte près de 60 projets pour lutter contre l'épidémie. Reconversion des ambulances habituellement dédiées au déminage, fabrication et distribution de materiel de protection, mobilisation des travailleurs sociaux à des fins de détection de la maladie…A travers ces adaptations, Handicap International souhaite soutenir les populations, dans la prévention et la détection de la maladie, l’effort de confinement et le renforcement des systèmes de santé. https://handicap-international.fr/fr/espace-presse

 

Et sur le territoire Auvergne Rhône-Alpes...

  • Solidarité Afrique donne du matériel à des établissements sociaux-médicaux du territoire lyonnais: http://www.solidarite-afrique.com/confinement-entraide/

  • La Maison de l’Internationale de la Ville de Grenoble propose un programme virtuel ! Chaque jour un contenu est publié sur sa page facebook - https://www.facebook.com/maisoninternationalegrenoble/

  • Le CIEDEL a transposé sa formation de master en cours en formation à distance pour assurer la continuité pédagogique et permettre aux étudiants de valider leur année dans les meilleures conditions possibles. La plupart étant de pays étranger, le CIEDEL porte aussi une attention particulière à des problématiques plus spécifiques à leur situation (couverture santé, contacts avec leurs proches au pays, prolongation de titre de séjour...)

  • Forum réfugiés Cosi reste vigilante au respect du droit d’asile dans ce contexte de crise sanitaire et à la situation des personnes les plus vulnérables. Plusieurs articles sont disponible sur son site internet concernant notamment les adaptations au droit d'asile en vigueur. https://www.forumrefugies.org/s-informer/publications/articles-d-actualites/en-france/687-crise-sanitaire-quelles-adaptations-du-systeme-d-asile
    A
     noter que la traditionnelle Marche des parapluies qui se tient tous les ans à l'occasion de la journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, ne pourra pas avoir lieu pour la première fois en 17 ans. Cependant, Forum réfugiés Cosi propose différentes animations sur le web entre le 15 et le 20 juin. >>> en savoir plus

  • L'Université Grenoble Alpes apporte un soutien particulier aux étudiants étrangers restés sur le campus : conditions de logement, accès aux produits alimentaires et aux produits d'hygiène.

  • Les membres d’Alliance Urgences (dont Handicap international) lancent un appel commun à la solidarité des Français envers les personnes et les communautés les plus vulnérables face au virus COVID 19 sur https://www.allianceurgences.org/nos-actualites/coronavirus-unis-face-a-lurgence/

  • La Cité de la solidarité internationale d'Annemasse a regroupé sur son site une liste de ressources pour accompagner les structure de solidarité internationale dans leurs actions >>> en savoir plus