Sida, santé et développement : genre et VIH

Version imprimableVersion imprimable
Dans la plupart des sociétés, les statuts des hommes et des femmes sont marqués par des rapports d’inégalité. La propagation du VIH s’en nourrit mais contribue également à les renforcer. Les associations de lutte contre le sida ont aujourd’hui largement conscience de l’impact des inégalités de genre sur les populations qu’elles accompagnent. Cependant, elles peinent à en tirer des déclinaisons pratiques efficaces. La Fondation de France souhaite soutenir des projets répondant à cet objectif.
 
Structures éligibles :
L’appel à projets s’adresse aux associations et aux équipes soignantes, médicales et médico-sociales.
 
Zones d’intervention :
Les départements d’outre-mer suivants : Mayotte, Antilles et Guyane ;
Afrique subsaharienne francophone, soit les pays suivants : Bénin, Burkina-Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Île Maurice, Madagascar, Mali, Niger, République du Congo, République Démocratique du Congo, République centrafricaine, Rwanda, Sénégal, Tchad et Togo.
Les projets devront être portés par des structures issues de ces zones géographiques.
 
Objectifs :
  • Promouvoir l’implication et la responsabilisation des hommes dans la lutte contre le sida et leur recours au dépistage et aux soins ;
  • Prendre en compte les problèmes sanitaires spécifiques des femmes et des hommes vivant avec le VIH ;
  • Prendre en compte les violences faites aux femmes comme facteur d’exposition au VIH et favoriser, dans ce contexte, la mise en place de nouvelles stratégies de Prévention et de soins, y compris en direction des hommes auteurs de violences ;
  • Intégrer la problématique du VIH dans les services de planning familial et de santé sexuelle et reproductive et réciproquement ;
  • Prendre en compte la pression sociale à la maternité pour accompagner les femmes dans leurs stratégies de réduction des risques sexuels ;
  • Renforcer les capacités des femmes et la connaissance de leurs droits (empowerment) ;
  • Renforcer les capacités des structures en matière d’approche « genre » (formation, diagnostic / audit, évaluation, capitalisation de bonnes pratiques…).
En 2015, une attention particulière sera réservée à ces demandes de renforcement des capacités des équipes associatives.
 
Date limite de dépôt des dossiers : 4 juin 2015.
 
 
Date limite : 
Jeudi, 4 Juin, 2015
Thème: 
Santé
Date de mise à jour : Jeudi, 08 Septembre, 2016