Soutenir l’engagement citoyen auprès des exilés

Version imprimableVersion imprimable

Le programme « Solidarité Migrants » de la Fondation de France soutient les projets centrés sur les plus fragiles parmi les exilés, par une aide psychologique. Il accompagne aussi les initiatives solidaires qui améliorent les conditions de vie des personnes nouvellement arrivées tout en permettant aux habitants de s’impliquer et d’exprimer leur solidarité.

Le programme se divise en deux types d'actions qui se déclinent en deux appels à projets distincts :
> Accompagner les exilés en souffrance psychique
> Soutenir l’engagement citoyen auprès des exilés

Appel à projets Soutenir l'engagement citoyen auprès des exilés
Cet appel a pour but d'encourager l'essor de la dynamique citoyenne pour l'accueil et l'accompagnement des exilés. La Fondation de France privilégie les projets permettant l’implication active des exilés et valorisant la reconnaissance de leur dignité et de leur potentiel.

Eligibilité 

Les projets seront jugés sur leur capacité à :
  • Reconnaître et favoriser la capacité d’agir des exilés
  • Considérer les personnes dans leur globalité avec des approches intégrées
  • Décloisonner, créer des passerelles entre métiers, des partenariats entre associations, des réseaux de professionnels
  • Capitaliser sur les bonnes pratiques, produire des supports et des analyses sur le changement social qu’elles génèrent.
Critères d’exclusion. Ne seront pas retenus les projets qui :
  • Concernent essentiellement les charges récurrentes ou activités habituelles des structures, sauf pour les associations de moins de 3 ans
  • ont un effet uniquement ponctuel
  • touchent un seul individu ou une seule famille
  • concernent les migrants issus d’un seul pays de provenance (de rares exceptions sont possibles sur la base d’un exposé détaillé des raisons pour lesquelles le projet ne peut s’appliquer qu’à une nationalité)
  • se substituent au « droit commun »
  • se limitent à prendre en charge les besoins immédiats (logement, biens de consommation courante) 
  • ne disposent pas de cofinancement ou d’autofinancement (la Fondation de France ne financera pas 100% du projet) 
  • se limitent à l’organisation de manifestations ou autres événements ponctuels.
ATTENTION : certaines thématiques sont traitées par d’autres programmes de la Fondation de France et ne sont donc pas éligibles au programme solidarité migrants
 
Ne sont éligibles que :
  • les associations qui ne cherchent pas à porter elles-mêmes tous les volets de l’accompagnement mais nouent des partenariats avec les structures locales, y compris les organismes publics si c’est pertinent.
  • Les associations qui mettent en relation les exilés et les habitants du territoire au-delà du cercle des militants associatifs, et/ou qui mènent des initiatives de sensibilisation visant à changer le regard sur les migrants et à rendre la société plus accueillante.
  • Les associations qui permettent la participation directe des exilés dans les choix, les contenus, le déroulement et l’évaluation du projet. La réalité de cette participation sera évaluée à travers l’identification des processus mis en place, des difficultés repérées et des outils imaginés pour les surmonter. Les projets portés par des structures dont la gouvernance associe des exilés bénéficieront d’une attention particulière.
  • Les demandes peuvent concerner l’installation et l’aménagement d’un local, le recrutement d’un salarié, l’achat de matériel indispensable etc.
L’objectif de ce programme n’est pas de financer les dépenses courantes des associations mais de leur permettre de franchir un cap dans leur structuration et leur professionnalisation. Ainsi :
- les dépenses liées à l’hébergement des personnes accompagnées par l’association (paiement des loyers ou nuitées d’hôtel notamment) ne doivent pas représenter plus de 10% du budget du projet.
- les dépenses liées aux déplacements des personnes accompagnées par l’association (billets de train pour les entretiens à l’Ofpra, par exemple) ne doivent pas représenter plus de 10% du budget du projet.
Les projets portés par des associations récentes et issues de la mobilisation citoyenne seront étudiés avec une attention particulière.

 

Dotation
Le soutien de la Fondation de France est apporté sous forme d’une subvention annuelle ou pluriannuelle (2 ou 3 ans). Pour une première demande ou pour une demande issue d’une très petite structure ou d’une structure récente, il est recommandé de postuler pour une durée de 1 ou 2 ans maximum.

 

Répondre à l'appel à projets

L’appel à projets « soutenir l’engagement citoyen auprès des exilés » comprend 2 sessions par an. Les porteurs de projets doivent d’abord soumettre en ligne une brève note d’intention, qui est étudiée par un jury de présélection. Les candidats retenus à l’issue de la présélection devront remplir un dossier complet de demande de subvention, qui sera étudié par le comité d’experts bénévoles.
 
Chronologie
Les dates limites de réception des notes d’intention sont : 17 décembre 2019 (17h) et 1er septembre 2020 (17h). Les candidatures seront ouvertes le 17 octobre 2019 pour la première session, le 1er juin pour la seconde.
 
Attention, les candidatures s’effectuent exclusivement en ligne.
 
Plus d'informations et candidature : 
Rendez vous sur le site de la Fondation de France
Date limite : 
Mardi, 17 Décembre, 2019
Thème: 
Education au développement
Date de mise à jour : Dimanche, 10 Novembre, 2019