Tétraktys | Appel à manifestation : Evaluation technique finale

Version imprimableVersion imprimable
Appel à manifestation : Evaluation technique finale
Tétraktys
Date de l'offre: 
29/01/2019 - 22/02/2019
Poste basé à: 
Grenoble / Laos
Description de la mission: 

Dans le cadre de son projet Emergence et consolidation d’un modèle de gestion durable et local des sites naturels et touristiques en Khammouane au Laos, Tétraktys souhaite réaliser une évaluation technique externe finale.

Démarré en juillet 2016, grâce à un financement de l’AFD et d’une dizaine de partenaires techniques et financiers publics et privés pour une durée de 36 mois, le projet Khammouane écotourisme est en cours d’exécution et ce, jusqu’à juillet 2019. Le projet à évaluer a pour but d’impliquer et d’intégrer les populations locales dans le développement écotouristique des sites de Khammouane afin de créer des activités génératrices de revenus communautaires et permettre l’appropriation et la préservation de leur patrimoine naturel et culturel. Cette évaluation technique porte sur l’analyse de la mise en œuvre de ce projet. Une seconde phase de projet sur 3 ans qui débutera mi 2019 est en cours d’élaboration, cette évaluation devra formuler des recommandations pour la poursuite du projet et ainsi aider à la définition de cette seconde phase de projet.

• Intitulé du projet : Emergence et consolidation d’un modèle de gestion durable et local des sites naturels et touristiques en Khammouane au Laos
• Pays : Laos / France
• Lieux de travail : Laos (Vientiane, Province de Khammouane : village de Konglor et de Natane, Vallée de Natane,) et région grenobloise pour entretiens avec l’équipe projet et les collectivités françaises
• Durée du projet : 3 ans
• Date de démarrage du projet : 15 juin 2016
• Date de clôture prévue : 15 juin 2019
• Budget : 848 270 €
• Bailleur : Agence Française de Développement (AFD), coopérations décentralisées et fondations
• Partenaire local : Association Ecotouristique Konglor-Natane (AEKN)
• Date de démarrage de l’évaluation : mars/avril 2019
• Durée de la mission sur site : minimum 10 jours

OBJECTIFS DE L’EVALUATION TECHNIQUE DU PROGRAMME

La mission d’évaluation produira une analyse détaillée propre à mettre en évidence les changements auxquels le projet a contribué, les effets produits sur le renforcement de compétences locales et sur la capacité d’influence des actions du projet sur les actions publiques. Pour cela, elle devra notamment s’appuyer sur les critères CAD de l’AFD (pertinence, efficacité, efficience, impact, viabilité) et sur les principes d’évaluation présentés dans la fiche outil 5 du guide méthodologique de l’AFD . Les études et analyses à mettre en œuvre s’attacheront à évaluer le projet selon les aspects suivants :

L’approche et la stratégie de mise en œuvre de chaque volet : dans quelle mesure les objectifs des activités mises en œuvre correspondaient aux attentes des bénéficiaires et aux besoins de la zone d’intervention ? L’évaluateur évaluera en particulier les critères de pertinence suivant :
• La pertinence des indicateurs choisis pour suivre l’évolution du projet et l’atteinte des objectifs ;
• La cohérence entre activités et résultats attendus ;
• La cohérence du projet avec les priorités, politiques nationales et régionales et l’implication des autorités sectorielles ;
• La redevabilité du projet envers les populations et autorités concernées ;
• Capacités du projet à définir et mettre en place des approches et méthodologies appropriées au contexte.

Atteintes des objectifs et réalisation des activités décrites dans le document de projet : dans quelle mesure les résultats du projet ont permis d’atteindre les objectifs spécifiques ou sont sur le point de les atteindre ? L’évaluateur évaluera en particulier les critères d’efficacité suivant :
• Degré de couverture des activités par rapport aux besoins identifiés initialement et aux besoins avérés ;
• Système de sélection des bénéficiaires ;
• Mise en œuvre des activités et gestion de projet : les moyens et les ressources affectés sur le projet ont-ils été correctement utilisés pour atteindre les résultats recherchés ? ;
• Analyse des retards et dépassements budgétaires.

Adéquation des ressources mise en œuvre pour obtenir les résultats visés par le projet : dans quelle mesure les résultats et les activités du projet ont été obtenus et réalisées par rapport aux coûts alloués ? L’évaluateur évaluera en particulier les critères d’efficience suivant :
• Utilisation adéquate des moyens mis en œuvre dans le cadre du projet ;
• Coûts des infrastructures pertinents ;
• Ressources nécessaires utilisées en temps voulu.

Impact du projet : dans quelle mesure l’objectif global du projet tend à être atteint ? C’est-à-dire :
• Effets positifs/négatifs du projet sur le secteur touristique, l’environnement, la région, les communautés, les ménages ;
• Possibilité/opportunité d’étendre à d’autres zones ou d’autres activités ;
• Implication des institutions et possibilité d’amélioration ;
• Possibles effets positifs et/ou négatifs au-delà du projet.

Appropriation des activités du projet par les bénéficiaires : dans quelle mesure les résultats du projet sont susceptibles de se poursuivre après la fin des financements ? L’évaluateur évaluera en particulier les critères de durabilité/viabilité suivant :
• Niveau d’appropriation du projet par les acteurs (population, autorités locales) ;
• Durabilité des éventuels changements de comportement ;
• Durabilité et viabilité financière des organisations touristiques ;
• Perspectives de poursuite des activités par l’AEKN.

Réplicabilité de l’action : L’évaluateur fera part de recommandations pour la poursuite du projet dans la zone d’intervention en ce qui concerne notamment les stratégies de poursuite à mettre en œuvre.

PÉRIMÈTRE ET POINTS DE VIGILANCE

Saisir les réalités opérationnelles et les différentes réalisations du projet : Déterminer l’atteinte des indicateurs de résultats identifiés au début du projet par rapport aux réalisations effectives. Juger de leur pertinence, voire en proposer de plus appropriés si jugé nécessaire. Evaluer le projet suivant les critères classiques de pertinence, efficacité, efficience, impact, durabilité/viabilité, réplicabilité.

Apprécier l’approche : Apprécier les méthodes de travail et les stratégies d’approche lors de la mise en œuvre de chaque activité, notamment l’approche institutionnelle (renforcement des liens entre territoires de coopération décentralisée), l’approche communautaire avec les bénéficiaires, la qualité de collaboration avec les services techniques (le ministère laotien du tourisme, collectivités laotiennes, autorités locales).

Capitaliser les acquis par les bénéficiaires : Identifier et analyser les principaux acquis et principales difficultés selon les principales catégories de bénéficiaires (ménages, association et coopératives professionnels du tourisme, ONG, élus et techniciens des collectivités).

Juger de la pertinence en matière de gouvernance, de pilotage et de suivi du projet : Rendre compte des pratiques en matière de gouvernance et de transparence dans les processus de décision de Tétraktys et de l’AEKN. Evaluer les capacités de gestion et de mise en œuvre du projet en lien avec les ressources humaines mis à disposition.

Évaluer les performances du projet par rapport aux réalités de son environnement : Comprendre la situation du projet par rapport au contexte géographique, environnemental, climatique et socioculturel de la zone d’intervention.

Fournir des conclusions claires et concises : Donner des conclusions claires par type d’appui et de réalisation, type de bénéficiaires, méthodes et outils de travail utilisés.

Tirer des leçons apprises : Tirer des enseignements à caractère opérationnel et général par rapport aux dispositifs du projet mis en place, à la spécificité des approches, et aux instruments (techniques et financiers) utilisés. Analyser particulièrement la plus-value apportée par la coopération technique Tétraktys – AEKN.

Fournir des recommandations : Fournir des recommandations opérationnelles et (plus ou moins) générales, mais réalistes par rapport à la zone d’intervention, considérant les suites qui pourraient être données non seulement au projet de structuration écotouristique, mais aussi les possibilités d’extension d’une partie ou la totalité des activités du projet dans le cadre d’une seconde phase d’intervention dans la province de Khammouane.

PROCESSUS D’ÉVALUATION ET MÉTHODES

Préparation :
Des étapes préparatoires permettant le bon déroulement de cette évaluation devront avoir lieu. Elles consisteront à :
• La prise de connaissance des documents techniques et financiers et de la littérature disponibles pour permettre une bonne compréhension du projet et du contexte de déroulement du projet (cadre logique, budget, compte rendu intermédiaire, synthèse des objectifs et indicateurs de résultats du projet).
• La circonscription du champ d’évaluation, approbation du plan de travail d’évaluation avec l’équipe de pilotage de l’évaluation sur le terrain ;
• La reconstitution de la logique d’intervention du programme pour fournir à l’évaluateur les données et informations nécessaires à la réalisation du travail d’analyse et de synthèse.

Visites de terrain & entretiens approfondis :
Dans le cadre de cette évaluation, des entretiens avec les parties prenantes du projet en France et au Laos devront être réalisés. Les principaux acteurs à rencontrer sont :
• L’équipe projet en France (Tétraktys) et les membres du comité de pilotage du programme en France (élus et techniciens des collectivités partenaires)
• Les représentants de l’AFD ayant le suivi le projet en France / au Laos
• L’équipe projet au Laos (AEKN) et les membres du comité de pilotage du programme au Laos (élus et techniciens des collectivités partenaires)
• Les services techniques du Ministère de l’Information, de la Culture et du Tourisme du Laos
• Les partenaires techniques : International Union for Conservation of Nature (IUCN) ; L’Agence luxembourgeoise pour la coopération au développement (LuxDev), Ecole Française de spéléologie, Syndicat mixte de Gestion des Gorges de l’Ardèche.
• Un échantillon représentatif des acteurs-bénéficiaires du projet vivant dans la zone d’intervention.

Analyse et évaluation :
Cette étape sera guidée par les données et informations tirées des sources publiées, par l’information interne émanant des parties prenantes, des données et avis recueillis lors des entretiens. L’évaluateur doit développer ses conclusions et recommandations en expliquant dans quelle mesure elles reposent sur les avis, des analyses ou des éléments objectifs et vérifiables. Lorsque les avis recueillis lors des entretiens et des séances de travail en commun constituent la principale source d’information, l’évaluateur précisera le degré de consensus observé et les procédures appliquées pour vérifier ces avis. Pour tout jugement d’ordre général porté en recourant aux critères d’évaluation, l’évaluateur expliquera l’échelle de valeur utilisée.

Au-delà de l’analyse par activité du projet, une analyse transversale devra être conduite. L’évaluateur pourra notamment prendre pour référence les fiches outils 2, 3 et 4 du guide méthodologique de l’AFD relatives aux questions de respect du genre, de l’environnement et de la jeunesse. Cette analyse devra également refléter les aspects suivants :

Action collective et organisations rurales :
Le projet vise fortement à promouvoir la structuration du monde rural et de la société civile au Laos. L’évaluation devra juger l’efficacité du projet à susciter des dynamiques d’action collective : le paysage organisationnel a-t-il été suffisamment bien analysé ? ; Est-ce que les besoins de renforcement ont été bien diagnostiqués ? ; Est-ce que les contraintes et opportunités de l’environnement socioéconomique ont été bien prises en compte ? ; Est-ce que les capacités ont été suffisamment consolidées en termes de gouvernance, gestion, organisation, etc. ?

Dimension économique et cohésion sociale :
Le projet a également pour objectif le développement économique du territoire ciblé, en augmentant le revenu par des activités génératrices de revenus et en encourageant l’esprit d’initiative. Ainsi il est important que l’évaluation comporte une composante d’analyse économique des impacts du projet : revenus créés, gestion économique, activités génératrices de revenus mises en place, meilleure connaissance des communautés entre elles, liens entre le Laos et la France, etc.

Processus de transfert de compétences :
Les renforcements des capacités des bénéficiaires du projet reposent sur des actions de formation, de sensibilisation et de supports divers, etc. Est-ce que ces outils étaient adaptés et les objectifs de formation atteints ? Comment ces processus d’apprentissage auraient pu être mieux conçus et mis en œuvre ? Comment la diffusion des messages et le transfert d’innovation auraient pu être mieux suivis par l’équipe projet ?

Restitution :
L’évaluateur organisera une réunion préliminaire de restitution avec les parties prenantes du projet au Laos lors de sa mission sur site pour discuter de ses premières observations / analyses. Une réunion de restitution devra également avoir lieu à Grenoble pour présenter les résultats de son évaluation.

PROCÉDURES ET LOGISTIQUE

• Lieux de travail : Laos (Vientiane, Province de Khammouane : village de Konglor et de Natane, Vallée de Natane,) et région grenobloise pour entretiens avec l’équipe projet et les collectivités françaises
• Durée de la prestation sur site : 9 à 12 jours
• Date de démarrage : La mission d’évaluation débutera courant mars 2019.

PRODUCTION ATTENDUE

Un rapport d’évaluation en version initiale sera soumis par l’évaluateur, au plus tard 2 semaines après son retour de mission. L’équipe projet Tétraktys-AEKN procédera à une première lecture du rapport initial et apportera ses commentaires que l’évaluateur prendra en compte avant de rendre la version finale de son rapport maximum une semaine après retours/commentaires de l’équipe projet.

Le rapport sera clair, synthétique et dénué d’ambiguïté. Il permettra de comprendre :
• la finalité et l’objet de l’évaluation ;
• les modalités de conception et de conduite de l’évaluation ;
• les éléments de preuve obtenus ;
• les conclusions tirées de ces éléments de preuve ;
• les recommandations et les enseignements découlant de ces conclusions.

Le rapport initial et final seront rédigés en français. Le rapport final sera d’abord soumis en version informatique et remis en format papier strictement identique à la version informatique au plus tard 1 semaine après les retours de l’équipe projet sur le rapport initial. La structure du rapport final sera composée de la manière suivante :

• Une page de couverture mentionnant le nom de l’évaluateur, le titre du rapport, les logos de l’AFD, des collectivités et fondations partenaires, du consortium technique, les dates de l’évaluation et l’indication que le rapport a été produit à la demande de Tétraktys-AEKN. Faire figurer les deux mentions suivantes « Le projet décrit dans ce rapport d’évaluation est cofinancé par l’Agence Française de Développement » et « Le présent rapport d’évaluation bénéficie du soutien de l’Agence Française de Développement. Néanmoins, les idées et les opinions présentées dans ce document ne représentent pas nécessairement celles de l’AFD, elles sont le strict reflet des opinions de l’évaluateur ».
• Une table des matières ;
• Un résumé reprenant les principales conclusions et recommandations (2 pages max) ;
• Un rapport narratif (20 pages max) ;
• Une conclusion ;
• Un tableau présentant les principales recommandations et des indications pour leur mise en œuvre ;
• Les annexes techniques : elles contiendront les détails techniques de l’évaluation, ainsi que les termes de référence, les modèles de questionnaires, les check-listes et canevas d’entretiens, les tableaux et graphiques éventuels, les références et autres sources d’informations, la liste des personnes rencontrées.
Ce rapport sera partagé avec l’AFD ainsi qu’avec les partenaires du projet.

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

• Documents contractuels de projets : proposition de projet, cadre logique, budget, rapports intermédiaires.
• Rapports d’activités : rapports techniques, rapports mensuels projet, rapports de missions de suivi.
• Documents financier : Convention de financements, bilans financiers annuels.

OFFRES

Les candidats intéressés devront soumettre une offre technique et financière incluant :
• Le CV du consultant ou de l’équipe de consultance qui réalisera effectivement le travail de terrain.
• Une proposition technique décrivant la méthodologie proposée et les concepts d’analyse qui seront mobilisés.
• Une offre financière incluant l’ensemble des frais nécessaires pour la réalisation de cette présente évaluation technique (honoraires ; frais d’avion, de transport, d’hôtel et de nourriture sur site ; frais de rédaction du rapport ; etc.). Le budget maximum disponible pour cette prestation est de 10 000 €.

Les offres techniques et financières devront être envoyées par e-mail aux adresses suivantes avant le 22 février 2019.

Monsieur Raphaël Trouiller, directeur de TETRAKTYS
Email : raphael.trouiller@tetraktys-ong.org
Tel : 04 38 70 02 14

Monsieur Olivier Le Gall, Chargé de mission internationale TETRAKTYS
Email : olivier.legall@tetraktys-ong.org
Tel : 04 38 70 02 14

Les principaux critères d’évaluation des offres seront :
• La compréhension et l’interprétation des termes de références
• La méthodologie proposée au regard des objectifs à atteindre
• Le coût
• L’expérience du consultant (Laos / Tourisme / Coopération Internationale)
• Une équipe de consultance franco-laotienne serait un plus

Durée du contrat: 
Mission de 10 jours minimum sur site au Laos
Salaire / Indemnité: 
selon offre (budget disponible max. 10000 €)
Comment postuler (documents à envoyer): 
Envoyer un CV + une proposition technique + une offre financière
Email de la personne à contacter: 
olivier.legall@tetraktys-ong.org
Personne à contacter (Coordonnées complètes): 

Monsieur Raphaël Trouiller, directeur de TETRAKTYS
Email : raphael.trouiller@tetraktys-ong.org
Tel : 04 38 70 02 14

Monsieur Olivier Le Gall, Chargé de mission internationale TETRAKTYS
Email : olivier.legall@tetraktys-ong.org
Tel : 04 38 70 02 14