Atelier artisanal de céramiques de Gumri (Arménie) soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Version imprimableVersion imprimable
 
Alors que l’identité et le patrimoine culturel arméniens sont à nouveau violemment agressés par des velléités expansionnistes voisines, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a réaffirmé son soutien à l’Arménie en cofinançant deux projets culturels emblématiques. Le premier, porté par l’association France-Achtarack-Arménie et le Conservatoire de Valence Roman Agglo, a permis la création d’une Académie de musique franco-arménienne à Valence. Le second, porté par l’association Muscari, a contribué à la création d’un atelier de formation professionnelle et de production de céramique d’art à Gumri. Au-delà de leur dimension culturelle évidente, ces projets ont des impacts sociaux et économiques très favorables pour leurs bénéficiaires, notamment pour les jeunes.

Le projet d'atelier artisanal de céramiques de Gumri (Arménie) soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes 

Les partenaires du projet

Atelier de formation professionnelle à Gumri - Crédit MUSCARIL'association Muscari
Créée en janvier 2016 à l’initiative de Manuel Manoug Pamokdjian, l’association Muscari s’inscrit dans une démarche culturelle et philanthropique. À l’origine de nombreux projets en Arménie et en France, elle contribue à la valorisation et la diffusion des cultures arménienne et française, ainsi qu’aux échanges entre l’Arménie et la France.
En savoir plus : www.muscari.fr  
 
Les partenaires financiers du projet : 
La Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Métropole de Lyon, la Ville de Lyon, la Fondation Bullukian et la Société Finéco.
 
Les partenaires étrangers impliqués :
Fondation Family Care
Créée en 1998 en Arménie, la fondation Family Care a comme objectif de mettre en œuvre des projets visant le développement économique et culturel de l'Arménie dans les domaines du tourisme, de l'art, de l’artisanat et de la restauration des valeurs traditionnelles avec une forte exigence éthique. 

Le projet 

A la suite du séisme de Spitak en 1988, Antonio Montalto, médecin pédiatre, arrive en Arménie avec un programme humanitaire italien et il crée immédiatement avec sa Fondation Family Care d’Arménie une école de céramique pour les orphelins du tremblement de terre.

Il a été pensé de transformer cette expérience de plus de 25 ans en un véritable projet professionnel avec une dimension culturelle, sociale et économique en lien avec le développement du tourisme.  
L’atelier artisanal de céramiques de Gumri a été ainsi créé, en octobre 2014, par Antonio Montalto, président de la Fondation Family Care, en partenariat avec Manoug Pamokdjian, président de l’Association Muscari de Lyon.
 
 
Prochains rendez-vous
en Auvergne-Rhône-Alpes ou en Arménie  
  •  12 & 13 septembre - Marché des Tupiniers du Vieux Lyon
    Invité d’honneur de l’édition 2021 intitulée « Terre d’Arménie »
  • Septembre-décembre - Exposition à la Fondation Bullukian, Lyon
  • Octobre-décembre - Exposition à la Maison de la Céramique de Dieulefit 

Les objectifs :

  • préserver et transmettre le patrimoine arménien immatériel
  • réhabiliter un savoir-faire ancestral datant du 16ème  siècle, anéanti en 1915, celui des potiers arméniens de Kütahya, sous l’Empire ottoman
  • rendre à la ville de Gumri sa vocation de capitale culturelle
  • créer des emplois à Gumri, où le taux de chômage est très élevé, afin de réduire l’émigration
  • promouvoir l’artisanat d’art arménien en France et en Europe
  • participer au développement touristique de la ville de Gumri
  • créer un centre formation au métier de céramistes d’art
  • créer prochainement un Musée de la Céramique
 
 
L'imact de la pandémie de Covid-19
Depuis le mois de mars 2020, l’absence de touristes suite à la pandémie d’une part et d’autre part la guerre du Karabagh ont plongé l’Arménie dans une crise sanitaire, économique, sociale et morale dramatique. 
Antonio Montalto a dû céder un bâtiment afin de maintenir les salaires des céramistes de l’atelier de Gumri. Les prochaines expositions prévues sur la Région Auvergne-Rhône-Alpes sont vitales pour la pérennité du projet.